Accueil   |   Les pierres portent les marques de l’histoire
01 octobre
2014

Les pierres portent les marques de l’histoire

C’est elle qui l’a choisi. Le chantier du couvent des Jacobins est pour Clothilde Auger une manne pour la création artistique. Pour son projet, soutenu par Rennes Métropole et la direction générale de la culture de la Ville de Rennes, elle plonge chaque semaine au cœur du chantier. «En général, je choisis des lieux qui font le lien entre une histoire passée et un potentiel à venir. Un chantier; c’est une promesse d’avenir.»

Son travail fera l’objet d’une exposition lors de l’inauguration du centre des congrès prévue en 2017. «Ce n’est pas un reportage. Le travail artistique va au-delà du témoignage sur une réalité. Ici, ce qui m’intéresse, c’est le matériau. Les pierres portent les traces, les marques de l’histoire de ce lieu en mutation. Mes photos sont intemporelles afin de donner une meilleure compréhension de ce qui est en train de se passer et des enjeux symboliques que cela représente.

Le chantier n’est pas un moment plus important qu’un autre. On assiste juste à une mutation constante d’un élément. Mais tout est toujours là. C’est comme nous, les êtres humains. On vieillit, on change, mais c’est toujours nous. » En attendant l’expo­sition, Clothilde tient un blog. On peut y suivre son évolution et «voir l’œuvre à l’œuvre ». 

Blog : jacobinsclothildeauger.wordpress.com

Le chantier : Côté travaux, le chantier, commencé le 6 janvier, suit son cours. Les tirants de la paroi sud sous la rue d’Échange ont été réalisés cet été. L’installation des pieux et micropieux et les reprises en sous-œuvre ont également été achevées. Ces ouvrages permettront le maintien en suspension du couvent quand les terrassements seront terminés. A partir de janvier 2015, le sous-sol du couvent sera totalement excavé, à environ 14 mètres de profondeur, faisant apparaître les micropieux. Le couvent sera alors « en lévitation », comme installé « sur pilotis». Un moment très impressionnant du chantier, qui g devrait, pour l’occasion, faire l’objet d’une ouverture au g public. La fin des travaux est prévue en décembre 2016.

Article du magazine « RENNES METROPOLE MAGAZINE » n°19 – écrit par Mari COURTAS