Accueil   |   Le couvent des Jacobins « en lévitation » à l’automne
13 juin
2014

Le couvent des Jacobins « en lévitation » à l’automne

article sur visite 13 juin 2013 (1)

article sur visite 13 juin 2013 (2)On peinait à le croire en regardant la vidéo (très réussie) de présentation en 3D : maintenir en l’air le couvent sur des poteaux, le temps de creuser le sol en dessous ? On avait du mal à comprendre. Et pourtant, c’est exactement ce qui va se passer.

Ainsi, le bâtiment multiséculaire sera « en lévitation » sur des « micropieux », avec un dispositif relativement simple : « on met des tiges pour le tenir, on creuse, on rebâti puis on enlève les pieux. » Le sol a été creusé jusqu’au ras des fondations (« il y en a à peine, explique Jean Guervilly, à l’époque on posait quasiment les bâtiments sur le sol ! »), les planchers ont tous été enlevés, et les murs solidifiés à la base.

On peut donc admirer les volumes dans leur intégralité, du sol au plafond. Constater toutes les modifications réalisées à travers les siècles : fenêtres condamnées, niches murées, sculptures médiévales, enduits à la chaux. On est émerveillé par les pierres d’origine, les encadrements en tuffeau, les frises décoratives en stuc dans le cloître. Privilège du journaliste…

« Ce qu’on voit ici, c’est ce que verront les congressistes. On a essayé de respecter au maximum le bâtiment d’origine, avec l’aide des Monuments Historiques. » Au rez-de-chaussée, la totalité du bâtiment ancien sera visible. « La nouvelle construction sera sobre, en retenue, pour valoriser ce patrimoine.

article sur visite 13 juin 2013 (3)

 

 

 

Au centre : Jean Guervilly, architecte du projet, et Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole (DG)

article sur visite 13 juin 2013 (4)

 

Auditoriums, salles de réunions

Car le couvent ne restera pas tout seul. En sous-sol, plusieurs niveaux seront aménagés (parkings pour les exposants, grand auditorium de 1000 places, salles modulables, etc.) Des parois en béton vont être coulées jusqu’à 16 mètres de profondeur. « Ce projet permettra à la métropole de tenir son rang sur l’échiquien national et européen, avec une offre en centre ville qui se différenciera des autres centre de congrès, généralement en périphérie de ville » a rappelé Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole.

CR

(Article de Rennes Métropole du 16/05/2014)